Les nouvelles oasis du centre-ville de Strasbourg

MoE: Soderef (BET VRD – mandataire) et Chemins indiens (paysagistes dplg – cotraitant)

MoA : B. Trog, A. Philippe (EMS)

Réalisation des travaux : Eurovia, pavage Bas Rhin, SCOP Espaces Verts, Est Paysage, TH Signalisation

Existant

La rue du 22 Novembre est une majeure rue du centre-ville de Strasbourg. Elle correspond à la magistrale piétonne reliant la Gare, la place Kléber, la place de l’Étoile. Elle est au croisement de plusieurs rues permettant de rejoindre les quartiers touristiques de la Grande Île, ainsi que le quartier commerçant de Strasbourg. Lors de la commande, la rue était en sens unique avec stationnements longitudinaux, sans arbres, et en enrobé d’un bout à l’autre. Le projet vise à piétonniser, et à créer une voie vélo à double sens, en conservant un accès livraisons et pompiers. à cela s’ajoute la place St-pierre le Vieux, qui s’apparente à un grand résidu multimodal (tram, bus, voiries, publicité, bâtis modernes éclectiques). 3 arbres existants et une belle église devront être valorisés.

La rue du 22 novembre date de 1900, elle tranche avec l’architecture médiévale et le tissu urbain resserré de la Grande île. Les courbes de la rue adoucissent le caractère monumental des immeubles, dont les gabarits sont réguliers et les façades généralement nobles.

Mobilités douces

La voie vélo est dessinée parallèlement aux façades de la rue du 22 Novembre, afin de s’harmoniser avec le patrimoine de la grande percée. Sur la place, la voie est implantée de façon à libérer de l’espace au débouché de la rue du jeu des enfants, pour renforcer le caractère de place ; au droit de l’église, l’espace est agrandi afin de créer un véritable parvis.

OASIS arborée

19 arbres pour les habitants Le projet se compose autour de deux oasis arborées, fleuries, ludiques avec des tables de jeux. Ce seront les jardins des Strasbourgeois. D’un genre hybride entre place linéaire et rue piétonne, le projet déploie une strate arborée de 19 arbres, afin d’ombrager les surfaces minérales, d’apporter de la légèreté et de scénographier les vues sur l’église St-pierre ainsi que sur les immeubles. Ces arbres forment un corridor reliant le réservoir de biodiversité de la place Kléber et les quais renaturés de l’Ill.

Sol perméable et biodiversité

220 m2 de plantations basses en pied d’arbres, créent un sol perméable. Cette composition végétale permet d’atteindre les objectifs de réduction de l’effet d’ilot de chaleur urbain tels que décrits dans le Plan climat 2030. D’environ 1 mètre de hauteur, la végétation cadre et intègre toutes les émergences fonctionnelles (arceaux vélos, conteneur à verre, terrasses des commerces, stationnements livraisons). Les pieds d’arbres existants sont sanctuarisés par le travail de plantation basse.

Lumière, matériaux et réemploi

Le sol est en pierre naturelle. C’est un mélange de pavés granit, de 5 teintes douces et chaleureuses posées en arcs de cercles. Ce sol apporte de la luminosité à la rue, s’inscrit dans les teintes des immeubles historiques en étant plus doux, et confère une dimension joyeuse, habitante à la rue, loin d’une rue trop austère. Des dalles en granit type gneiss issues du stock de l’Eurométropole sont réutilisées sur l’ensemble du linéaire des pieds de façade ainsi que sur le parvis de l’église. Ce matériau amène une cohérence avec la Place Kléber.

Voici les documents présentés lors de la réunion publique du 08.11.2018.

En présence de M. Paul Meyer (Adjoint au maire de Strasbourg, en charge du quartier centre gare)

M. Trog (Responsable département centre-Nord aménagement, EMS), M. Cimbaro (Directeur de territoires Gare Kléber, centre-ville EMS), M. Balzer (BET vrd, Sodoref, mandataire MOE), M. Balanger (paysagiste, Chemins indiens cotraitant MOE), Mlle. Garro (paysagiste, Chemins indiens ) et M. Vandamme (paysagiste, Chemins indiens)