Etude, Reconversion d’un paysage littoral portuaire (Dunkerque)

 

Depuis une vingtaine d’années, la reconversion urbaine d’anciens espaces portuaires est un sujet auquel sont confrontées bon nombre de grandes villes portuaires d’Europe. Je me suis intéressé au contexte de Dunkerque, où le contraste est saisissant entre l’héritage spatial issu de la période de croissance industrielle et le développement urbain actuel. Par ailleurs, le territoire de Dunkerque souffre d’une mauvaise image liée à la crise de la désindustrialisation du Port Est de Dunkerque, image commune aux villes du bassin minier dans le Nord-Pas-de-Calais. Cela se traduit par une balance démographique déficitaire et un manque d’attractivité pour les activités tertiaires.

Les enjeux majeurs sont :

– D’améliorer l’image de la ville et du port de Dunkerque, de stimuler l’attractivité urbaine et économique du centre-ville de Dunkerque afin de lui donner l’ampleur d’un centre d’agglomération à l’échelle de la Communauté urbaine de Dunkerque (plus de 200 000 habitants).

– De plus, cette désindustrialisation est à l’origine d’un vaste patrimoine portuaire sous-exploité ou en désuétude, situé à proximité du centre-ville de Dunkerque, et qui pourrait être valorisé.

– En outre, ces anciens espaces portuaires au contact de la mer représentent selon moi un potentiel pour prendre en charge la pression touristique et urbaine qui s’exerce sur le littoral flamand. Ils doivent donc faire l’objet d’une réflexion prioritaire, parce qu’ils constituent un potentiel foncier, spatial et culturel qui permet de répondre à des enjeux de développement d’attractivité urbaine, de développement urbain en situation littorale, de renaturation du littoral, et de développement urbain sur des espaces qui ont déjà perdu leur valeur agraire ou dunaire.

Par un projet de paysage, j’amorce à court terme les pratiques urbaines sur le site des formes et écluses, en créant un parc littoral s’articulant sur des équipements sportifs et culturels et anticipant une composition bâtie (à long terme) en accord avec la structuration majeure préétablie.

Les grands objectifs de cette réflexion seront :

– D’imaginer un moyen de lancer une démarche de reconversion qui puisse s’adapter au contexte de crise, pour développer un cadre attrayant à court terme et stimulant l’arrivée de nouvelles activités tertiaires et de nouveaux habitants à long terme, en alternative aux quartiers construits d’emblée.

– De redévelopper un milieu littoral propice à une biodiversité faunistique et végétale en lien avec le paysage du littoral flamand, permettant de donner une forte place à la composante végétale pour former un parc littoral structurant les constructions d’un futur quartier à long terme.

– D’anticiper un développement construit à long terme pour permettre l’arrivée de nouvelles activités tertiaires et de nouveaux habitants.

PANNEAUX / MÉMOIRE / MÉMOIRE SYNTHÉTIQUESYNTHÈSE DE DIPLÔME