Reconversion économique et paysagère d’une ancienne mine de charbon -Europan (Marl. DE)

Europan 13, la ville adaptable 2

Victoria Regeneration Park

La crise économique européenne engendre, notamment dans les territoires industriels, des difficultés sociales inédites. Dans un système concurrentiel mondial tendu, la persistance de la crise conduit certains à repenser nos processus de développement. Depuis quelques années, on observe l’émergence spontanée de nouveaux modèles économiques basés sur une consommation plus responsable. Ils mettent en valeur la recherche, l’innovation, les savoir-faire, l’intelligence collective et le partage. La progression de ces différents modèles doit nous inviter à repenser notre façon d’appréhender l’aménagement du territoire.

L’ensemble de leurs réponses est consultable ici et là.

I. Le projet territorial

Le projet est pensé pour ouvrir le champ des possibles, pour favoriser les croisements d’intérêts individuels et concourir à la réussite collective. Il s’inscrit dans une logique de développement local, de réemploi, de sobriété énergétique et de respect des équilibres environnementaux. Il valorise les nombreuses ressources du territoire : sa situation géographique, la diversité de ses paysages, son tissu industriel fort, sa connexion aux grands parcours touristiques de la Ruhr, ses sites de reconversion importants.

L’échelle communale

Pour favoriser les connexions entre les quartiers de Marl, le projet se structure sur trois grands principes :

– Affirmer le centre de l’agglomération autour de l’axe Bergstraße et Victoriastraße,

– Renforcer les parcours cyclables pour connecter les quartiers au centre

– Requalifier le pourtour des différents espaces urbains.

II. Victoria Regeneration Park : Un processus adaptable pour stimuler la création d’entreprises.

Cette proposition repose sur la valorisation des initiatives par la création d’un parc : le Victoria Regeneration Park se consacre à la création de nouvelles entreprises. Il offre de nombreux services et met à disposition des espaces partagés dont le « Lab’Hall »  : un lieu d’expérimentation et de projets partagés.

Le Victoria Regeneration Park soutient les entreprises à chaque phase de leur processus de création :

– « créer un projet professionnel » grâce au centre de formation

–  « se lancer dans une activité avec peu de moyens » : grâce à l’incubateur d’entreprises

– « développer sa notoriété » grâce au magasin, au site web et aux espaces partagés du Victoria Regeneration Park

– « développer son activité » : grâce aux quartiers d’entreprises reliés aux réseaux.

AUX ABORDS DE LA LIPPE

– Connecter Marl aux grands itinéraires touristiques de la Lippe. Il est proposé de créer une nouvelle entrée par les voies douces, et d’offrir des services aux randonneurs et aux cyclotouristes de passage.

– Réorganiser les espaces logistiques aux abords du port fluvial.

ESPACES NATURELS DE RÉGÉNÉRATION

– Accompagner le processus naturel de régénération des paysages hérités de la mine. Il est proposé d’intégrer des activités de loisirs susceptibles d’animer ces prairies et ces bois en développement.

– Proposer des aménagements modulables permettant une cohabitation intelligente entre les activités du Regeneration Park et l’environnement.

Le LAB’HALL

– Espace partagé, pour l’expérimentation et la production. Il est traversé par trois promenades transversales qui délimitent 4 parties affectées à des usages différents : 1 : le centre de ressources ; 2 : les petits ateliers ; 3 : les grands ateliers, et 4 : la salle du pont roulant.

AUX ABORDS DU LAB’HALL

– Optimiser le fonctionnement du LAB’Hall. Le valoriser.

LE CARREAU 2.0

– Offrir un ensemble de services mis en commun pour toutes les entreprises.

– Valoriser le site et les productions des entreprises.

– Favoriser les interactions et le partage des savoirs.

LES QUARTIERS D’ENTREPRISES

– Favoriser la diversité et l’émergence des entreprises.

LES ABORDS DE HAMM

III. PORTRAITS

HELMUT (45 ans / Habitant de Sinsen / Artisan). Helmut utilise le LAB’Hall pour construire l’extension de sa maison. Il fabrique une structure en bois, un isolant naturel et des panneaux solaires.

HANNA (10 ans / Habitante d’Essen) : Hanna est en colonie de vacances. Elle suit un programme d’apprentissage sur le recyclage du carton et profite des nombreuses activités de loisirs du territoire.

BIRGIT (23 ans / étudiant à l’école d’Architecture de Dusseldorf). Avec son association Birgit organise un grand workshop pluridisciplinaire consacré au recyclage des rebuts industriels. Les installations du Regeneration park permettent de répondre parfaitement aux besoins logistiques, techniques.

SEVDA (34 ans / en reconversion professionnelle) Sevda décide de créer son entreprise de confection textile. Elle se forme au sein du regeneration park et ouvre ensuite un petit atelier au coeur de l’incubateur d’entreprises.

ULRICH (42 ans / ancien mineur / natif de Marl) A l’ouverture du Régéneration Park, une entreprise de production lainière propose à Ulrich une formation de bourrelier qui débouche sur un nouvel emploi.

 

Les illustrations ci-contre sont une sélection des documents graphiques réalisés par Lucas Olivreau, Pierre-Mathieu Degruel et Théo Balanger.

Équipe : Théo Balanger (P.), Lucas Olivreau (P.), Pierre-Mathieu Degruel (A.).

A. : Architectes D.E   /   P. : Paysagistes DPLG