Jardin paysager XIXe siècle (Deux-Sèvres, 79)

Prestation : conception, suivi de chantier et coaching en résidence – CHANTIER EN COURS

Surface : 8 500 m2

Budget des travaux : 50 000 €

Chantier : Première tranche: la terrasse haute, ce printemps

Client particulier

Le lieu

C’est une maison secondaire. Le parc paysager comporte de vastes pelouses ainsi que la collection d’arbres atypiques : conifères et quelques caducs. Le jardin de la bergerie, promontoire sur le vallon.  Puis, le bois chanté est densifié par des strates basses. Lieux des surprises, ce dernier comporte d’anciennes bouilloires, des boules de buis, des statues au milieu d’un bosquet … Le tout entoure une maison de maître, XVIIe. 

Le parc paysager comporte de vastes pelouses ainsi que la collection d’arbres atypiques : conifères et quelques caducs. Le jardin de la bergerie, promontoire sur le vallon.  Puis, le bois chanté est densifié par des strates basses. Lieux des surprises, ce dernier comporte d’anciennes bouilloires, des boules de buis, des statues au milieu d’un bosquet … Le tout entoure une maison de maître, XVIIème.

Le projet 

Le paysage des périodes de résidence peut ainsi être varié en profitant de la respiration des saisons. Les 4 saisons permettent de composer les «scènes» décrivant au fil de l’année un mouvement variable. Ce dernier s’adapte aux usages saisonniers tout autant qu’il génère des surprises. Les effets sont inspirés du domaine musical, permettant avant tout d’envisager les rythmes, intensités, couleurs, avant même de les traduire par des formes d’espaces et des matières végétales.

Les effets produits s’appuient sur deux types de strates végétales :1. Une strate permanente, faite de végétaux ligneux, persistants, caducs ou marcescents. Ces végétaux constituent une trame rigide, structurant l’espace toute l’année. 2. Une strate herbacée, faite de prairies, graminées, vivaces à fleurs. Cette strate végétale repousse chaque année, elle permet de créer des effets à très court terme, grâce à un développement rapide en hauteur et une succession de teintes et textures.

La terrasse Haute correspond à l’ancien jardin potager. Ce jardin intègre la piscine et garde l’idée d’un espace champêtre, constitué de plantes comestibles. En complément de ce verger jardiné, un potager très structuré prend place dans l’ancienne cour aux poules. Il évoque le jardin médiéval, mais surtout, renferme dans ses murs les carrés d’un jardin potager implanté à hauteur de bras. Il est visible depuis la terrasse haute (en belvédère) ainsi que depuis le parc paysager (mus bas).

Notre parti-pris consiste à créer un fil conducteur qui articulerait les points d’appels de la propriété, un dessin orientant à la fois la structure visuelle des jardins, ses parcours, et renforçant la cohérence des lieux. Le fil conducteur s’imprègne également des traits du jardin hérités du passé, qui peuvent encore contribuer à lui donner du sens.

Le concept du fil conducteur se base sur les parcours possibles dans la propriété, la trame de 1963 ainsi que sur la structure végétale existante. Ce dernier permet de structurer le socle du jardin de manière légère, mais ancrée pour vivre le temps à venir. Le travail consiste à souligner et à relier les différents espaces de la propriété.

Le fil invite par son silence ou sa présence à une promenade majeure. Celle-ci n’est pas matérialisée par une allée. Puis, surprise au tournant, d’autres chemins attendent. Ils emportent vers les points d’appels existants (ancienne bergerie, belvédère…) ou révèlent les manques de certains lieux.

La terrasse haute

La terrasse Haute correspond à l’ancien jardin potager. Ce jardin intègre la piscine et garde l’idée d’un espace champêtre, constitué de plantes comestibles. En complément de ce verger jardiné, un potager très structuré prend place dans l’ancienne cour aux poules. Il évoque le jardin médiéval, mais surtout, renferme dans ses murs les carrés d’un jardin potager implanté à hauteur de bras. Il est visible depuis la terrasse haute (en belvédère) ainsi que depuis le parc paysager (mus bas).

Pour cette partie du projet, un Coaching en résidence est organisé afin de conseiller et de tester à échelle 1 pendant un an l’implantation du projet de la terrasse Haute.