Ouverture d’un corridor pour la faune (Drôme)

Une semaine de chantier bénévole sur l’espace naturel sensible du Sapey dans la Drôme. L’association Volontaire pour la Nature, l’ONF et Gabriel Michel, paysagiste dplg, nous ont permis de revisiter un ancien chemin de drailles effacé par les buis.

L’ensemble des 370 hectares de terre de la ferme du Sapey est classé ENS. Le terrain inexploité depuis 1951 et inhabité depuis le dernier ermite en 1986. Cette petite histoire parle extrêmement bien du parle du paysage d’Aucelon, situé eu bas du vallon. Autour du village, la déprise est flagrante à travers les nombreuses fermes en ruine. Les buis colonisent les coteaux très secs.

Les drailles sont des chemins permettant la transhumance du troupeau. Ils sont empierrés de part et d’autre pour éviter que les bêtes ne partent dans les cultures. La pierre utilisée est très claire et fait de la structure du chemin un ouvrage remarquable. Elle nous permet de franchir plusieurs ambiances entre bosquets, voûte de buis ou gravière, simplement en sélectionnant les sujets de buis. Seule la clairière est plus travaillée et souligne l’arrivée à la ferme. Cette dernière est bordée d’un muret plus haut que les autres linéaires du chemin. Au-dessus, un amas éboulé, de pierre et de mousses, ferme le paysage. Dans cette séquence les buis sont remontés afin de créer des rythmes avec les troncs à nu.

L’ENS possède pour l’instant un tronçon intermédiaire de ce chemin. Ce dernier ne débute ni ne mène nulle part. Le buis, l’essence principale, pousse très lentement. Il est proposé de se saisir de la situation pour réaliser un corridor pour la faune (de nombreux renard et chauves-souris). Dans un second temps, les tronçons de début et de fin seront réalisés et permettront de raccrocher une boucle de randonnée.

À l’an prochain!